jeudi 11 août

L'instant pénible et soulageant

Tu restes à guetter au fond, faisant remonter tes idées à la surface  quand tu as fini de parsemer, tu réapparaît aplatissant sans grâce mes idées sont flou, tu frétilles sadiquement au coter de mes oreilles ce mal de tête ne cesse de m'envahir et ton spitch retentis encore  espèce d'efferalgan, ami d'un lendemain de soirée ... nuit qui a trop duré englouti, petit goût d'inachevé, limite prêt a recracher, ca s'efface ... C'etait l'histoire d'un petit comprimé effervescent dans un verre d'eau .
Posté par Pipallon à 03:14 - Commentaires [2] - Permalien [#]